Communiqués de presse

LE COMITÉ DES SURVIVANTS DES PENSIONNATS INDIENS ENTAME SON PARCOURS


Les membres du Comité des survivants de la CVR avec la boîte en bois cintré et les courtepointes reflétant l'expérience des survivants des pensionnats. De g. à d. : L-R: Barney Williams Jr., Rebekah Uqi Williams, John Morrisseau, Eugene Arcand, Doris Young, Gordon Williams, Lottie May Johnson, John Banksland, Ray Arcand.  Absente sur la photo : Terri Brown. Les membres du Comité des survivants de la CVR avec la boîte en bois cintré et les courtepointes reflétant l'expérience des survivants des pensionnats. De g. à d. : L-R: Barney Williams Jr., Rebekah Uqi Williams, John Morrisseau, Eugene Arcand, Doris Young, Gordon Williams, Lottie May Johnson, John Banksland, Ray Arcand. Absente sur la photo : Terri Brown.

Ottawa (Ontario), le 5 août 2009 – Les membres du Comité des survivants de la Commission de vérité et de réconciliation relative aux pensionnats indiens (CVR) se sont réunis pour la première fois cette semaine, à Ottawa, notamment pour une séance avec le président de la CVR, le juge Murray Sinclair, et les commissaires Marie Wilson et le chef Wilton Littlechild. Le Comité de 10 membres, anciens élèves inuits, métis et citoyens des Premières nations ayant séjourné dans des pensionnats de différentes régions du Canada, a été établi le 15 juillet 2009.

Tel que prévu dans le mandat de la Commission, le Comité des survivants est un organisme consultatif de la CVR, qui conseille le président et les commissaires au sujet des activités de la Commission. Les discussions qui ont eu lieu sur deux jours ont donné l'occasion aux membres du Comité des survivants de faire connaissance et de mieux comprendre leurs nouveaux rôle et responsabilités.

« Les autres membres du Comité m'ont fait l'honneur de me désigner président du Comité pour cette période initiale », de dire Gordon Williams, qui a résidé pendant cinq ans au pensionnat indien de Birtle, au Manitoba. « Un des premiers gestes que nous avons posés en tant que comité a été de discuter d'une vision commune et de déterminer les principes qui guideront notre travail, y compris le respect mutuel et l'honnêteté, la confidentialité et l'inclusion des valeurs culturelles et traditionnelles. Ces principes sont conformes aux principes directeurs de la Commission. »

Le Comité des survivants de la CVR tiendra initialement des réunions trimestrielles, et ses membres se réuniront plus souvent au besoin.