CENTRE NATIONAL DE RECHERCHE SUR LES PENSIONNATS INDIENS

Le 21 juin 2013, la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR) annonçait que l’Université du Manitoba organiserait un Centre national de recherche pour conserver les déclarations, les documents et autre matériel recueillis par la Commission au cours de son mandat de cinq ans.

Pourquoi un Centre national de recherche?

Conformément à la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens, il est important de mettre sur pied d’un Centre national de recherche pour assurer la préservation des archives de la Commission.

Le Centre « sera ouvert aux anciens élèves, à leurs familles et collectivités, au grand public, aux chercheurs et aux éducateurs qui souhaitent inclure ces matières historiques dans les programmes d’études ». Toute personne qui a été touchée par le système des pensionnats indiens pourra déposer un témoignage personnel auprès du centre de recherche, sans limites de temps.

Selon le président de la CVR, le juge Murray Sinclair, le Centre national de recherche a le potentiel de poursuivre le travail de la Commission de vérité et réconciliation dans le même esprit que celle-ci l’a entrepris bien longtemps après qu’elle aura fermé ses portes en juin 2014.

Quels services offrira le Centre national de recherche?

Le Centre national de recherche proposera :

  • des milliers de témoignages enregistrés sur bandes audio et vidéo recueillies par la Commission de la part de survivants et d’autres personnes touchées par le système des pensionnats;

  • des millions de documents d’archives et de photographies numérisés recueillis par le gouvernement du Canada et des entités religieuses au Canada;

  • des œuvres d’art, des artefacts et des « gestes de réconciliation » présentés à la Commission lors des événements de la CVR;

  • l’ensemble de la recherche et des documents recueillis et préparés par la Commission dans le cadre de son mandat;

  • tout matériel additionnel que le centre recueillera dans les années à venir.

Pourquoi l’Université du Manitoba?

La Commission a organisé un forum international visant à étudier la façon dont les autres commissions de vérité et réconciliation dans le monde archivent les documents et autre matériel recueillis. Par la suite, on a lancé une invitation aux organisations qui souhaitaient présenter une déclaration d’intérêt pour ce qui est de l’établissement du Centre national de recherche, et publié des critères dont on tiendra compte pour évaluer les propositions.

La CVR a choisi l’Université du Manitoba étant donné que la proposition soumise répondait le mieux aux critères établis. Par ailleurs, cet établissement a fait preuve d’un engagement ferme à l’égard de la recherche sur les droits de la personne, de la promotion des droits des peuples autochtones et de leur gouvernance. La proposition souligne que l’établissement est en mesure d’offrir le plus haut niveau de préservation numérique, un engagement significatif envers les survivants et la collectivité, des installations et une expérience d’archivage de renommée mondiale, une expertise en matière protection de la vie privée et d’accès à l’information, ainsi qu’une stabilité financière.

En dernier lieu, les partenariats, actuels et en attente, de l’Université du Manitoba dans le cadre du projet permettront de veiller à ce que les dossiers de la Commission soient accessibles dans l’ensemble du Canada.

Qui sont les partenaires?

Les partenaires du projet de l’Université du Manitoba comptent les organisations suivantes : l’Association nationale des centres d’amitié, la Fondation autochtone de l’espoir, le Musée canadien des droits de la personne, l’Université de la Colombie-Britannique, l’Université Lakehead, le Collège universitaire du Nord, l’Université de Winnipeg, le Red River College, Archives Manitoba, le Centre du Patrimoine et l’Université de Saint-Boniface. On s’attend à ce que d’autres partenariats soient formés à mesure qu’évolue le Centre.

Où le centre sera-t-il situé?

Le Centre national de recherche sera situé dans la cité universitaire de l’Université du Manitoba à Fort Garry, dans le sud de Winnipeg, quoique l’emplacement précis n’ait pas encore été choisi. L’accessibilité sur le plan national au moyen de la technologie Internet sera un élément clé du centre.

Où peut-on obtenir d’autres renseignements au sujet du centre?

Consultez le site Web www.umanitoba.ca/indigenous (en anglais) pour obtenir de plus amples renseignements sur le Centre national de recherche sur le régime des pensionnats indiens.